Traitement efficace erection

Comment ça marche l’érection ???

Scandale ! L’homme ne maîtrise pas son érection

Parmi les grandes énigmes de la physiologie humaine il y a l’absence de commande directe par l’homme de son érection. Je suis capable de commander mon stylo ou mon clavier d’ordinateur, mes doigts obéissent, je suis parfaitement capable de dire, à 18h15, je vais sauter, courir, écrire, mais je suis incapable de dire, à 18h15, j’aurai une érection ! (On dit communément je vais bander à 18h 15 ceci est bien français, non vulgaire est peut être utilisé aussi bien que le terme érection).

Voici le scandale physiologique qui a probablement hanté l’homme depuis le début de sa conscience. Et il est possible que cet « insoutenable légèreté de l’être » soit un des piliers de notre culture !

Nous possédons physiologiquement les systèmes de commandes pour les mains, les pieds ou les yeux, mais nous n’en avons pas pour le pénis. Il n’y a pas de nerf qui agisse volontairement sur l’érection. Voici une réalité incontournable qui comporte d’innombrables conséquences sur le comportement sexuel, et sur la relation conjugale.

Cela ne veut pas dire pour autant que nous ne pouvons pas provoquer une érection, mais nous le faisons de façon indirecte.

Je constate que mon érection est indépendante de ma volonté, que je n’en suis pas directement responsable et que l’autre ne peut donc pas l’exiger. En revanche, l’autre a une action déterminante sur mon érection. Nous pouvons donc ensemble comprendre et préparer cet événement et pour cela mon pénis a besoin de sentir son désir, de percevoir sa stimulation, et ainsi avoir de grandes chances d’entrer en érection.

Mon érection est donc soumise au bon vouloir de l’autre !!! Mais pas à mon vouloir.

C’est pour cela que la masturbation est plus simple pour provoquer une érection car l’autre a ce moment c’est la main qui stimule, laquelle fait ce que je lui demande.

Dans le fantasme, je fais faire à l’autre ce que je veux, et en y regardant bien l’érection se provoque lorsque c’est l’autre qui agit.

Dans la réalité, c’est plus compliqué, car l’autre ne répond pas forcément à mes attentes.

Il reste que je n’ai pas le pouvoir de bander, c’est l’autre qui a le pouvoir de me faire bander, ce qui change tout. C’est pour cela qu’il y a des femmes bandantes et des femmes non bandantes, ce qui est parfois bien éloigné de critères esthétiques. Une femme bandante est avant tout une femme qui a du désir et qui exprime ce désir, elle est donc active. Une femme passive ne sera jamais très excitante pour un homme même si elle est très belle.

Evidement tout n’est pas aussi simple. Il existe aussi des érections spontanées en dehors de tout désir ou d’excitation, par exemple la nuit ou le matin. En réalité ces érections nocturnes ne sont pas directement liés au désir ni a l’excitation sexuelles, elles sont dues au fait que pendant la nuit une partie du cerveau ne fonctionne pas ou peu. En effet, scandale des scandales !! Moins fonctionne le cerveau mieux fonctionne l’érection !!! Ceci est très choquant mais c’est portant une réalité physiologique incontournable.

Alors lorsque l’on vous dit « si vous ne bandez pas tout se passe dans la tête » c’est à peu près l’inverse qu’il faudrait dire.

Car ce n’est pas le cerveau qui fait bander c’est l’absence de cerveau !!!

C’est pour cela que les pendus bandent. Apres un accident de moto par exemple un blessé médullaire est souvent en érection, ce qui veut dire que la connexion entre le cerveau et le pénis est malheureusement coupée.

L’érection est donc avant tout un réflexe médullaire situé à la base de la colonne vertébrale. Ce réflexe est inhibé, freiné par le cerveau.

📖 Bibliothèque des articles du site

Author Info

Pierre Lavoisier

Professeur Pierre Lavoisier, Médecin Sexologue à Lyon. Également chercheur ayant déposé de nombreux brevets sur le diagnostic et le traitement des dysfonctions sexuelles masculines et féminines.

Pas de commentaires

Poster un commentaire