Ejaculation précoce

L’éjaculation précoce

Cet article fait un tour d’horizon des traitements les plus efficaces contre l’éjaculation précoce. Il présente également les bénéfices de la méthode IC-Control.

Définition et causes

On utilise souvent le terme d’éjaculation prématurée au lieu d’éjaculation précoce, ça fait plus chic mais cela veut dire la même chose.

L’éjaculation est dite précoce quand elle survient avant ou peu après la pénétration, entre zéro seconde et, arbitrairement, 2 minutes, mais il n’y a pas de consensus sur cette durée. En fait cette notion dépend du ressenti et du fonctionnement de chaque couple.

Quelles que soient les études et les pays on considère qu’environs 30% des hommes sont éjaculateurs précoces.

Contrairement à ce que beaucoup pensent l’éducation, l’âge des premières relations sexuelles, la fréquence de la masturbation pendant l’adolescence, le pays, la culture n’influencent guère l’apparition ou non de l’éjaculation précoce.

Il est fréquent que l’éjaculation précoce ou très précoce perdure des années ou des décennies dans un couple.

Parfois la femme l’accepte, le plus souvent elle développe un fort sentiment de frustration. Lorsqu’elle l’exprime, l’homme va soit esquiver les rapprochements physiques soit continuer les relations sexuelles en aggravant le plus souvent son symptôme, ce qui détériore le plus souvent à terme la vie conjugale.

Les traitements de l’éjaculation précoce

Ils sont innombrables, comme on peut le voir sur Internet, et s’il y a autant de traitements différents c’est qu’il n’y a pas de traitements miracles qui élimineraient les autres.

Nombre de méthodes sont basés sur la psychothérapie, souvent associée à diverses techniques qui ne conduisent jamais à une guérison stable. Ce ne sont que des astuces permettant de tenir un peu plus longtemps : ralentir le va-et-vient, modifier les mouvements du bassin, la respiration, changement de position, etc. et aucune étude scientifique solide n’a prouvé le bien-fondé de ces méthodes.

L’éjaculation précoce doit impérativement comporter un bilan médical de l’activité neuromusculaire, mais également le bilan complet d’une dysfonction sexuelle à la recherche d’une dysfonction érectile éventuellement associée.

Les seules méthodes de traitement vraiment efficaces sont d’une part des médicaments de la classe des antidépresseurs (type paroxétine, clomipramine) ou dérivés, tel Priligy®, et d’autre part une pommade anesthésiante, Emla®, qui diminue la sensibilité du gland.

Mais ces traitements, qui sont très efficaces, présentent l’inconvénient majeur de ne pas guérir l’éjaculation précoce : durant la prise de ces médicaments, la situation s’améliore mais à l’arrêt le patient retombe à son état initial.

Un autre type d’approche est la rééducation de certains muscles du périnée. C’est une méthode plus astreignante, devant être réalisée par un médecin selon une méthodologie très précise. Actuellement c’est la seule qui permette une guérison à long terme.

Professeur Lavoisier sexologue à Lyon

En conclusion la méthode que nous proposons permet une guérison à long terme de l’éjaculation précoce.

📖 Bibliothèque des articles du site

Author Info

Pierre Lavoisier

Professeur Pierre Lavoisier, Médecin Sexologue à Lyon. Également chercheur ayant déposé de nombreux brevets sur le diagnostic et le traitement des dysfonctions sexuelles masculines et féminines.

Pas de commentaires

Poster un commentaire